Aller au contenu
metavers

Bienvenue au Far West du Metavers…

Le monde merveilleux des géants du web

Mark Zuckerberg nous l’a prédit : bientôt tout un chacun visitera des mondes virtuels dans lesquels il échangera avec des personnes du monde entier, partagera des balades en ayant un avatar, ira faire du shopping dans les boutiques de son choix, achètera, vendra, avec des crypto-monnaies ou monnaies virtuelles.

Ce monde est en cours de construction, et c’est bien pour demain !

L’éducation, la santé et le télétravail profiteront de cette révolution en offrant des opportunités permettant de contourner de nombreuses difficultés actuelles.

Le metaverse, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le concept de metaverse date de l’ouvrage de Neal Stephenson Snow Crash publié en 1992 et incarné par le film de science-fiction Ready Player One sorti en 2018.

On pourrait définir le metaverse comme un réseau de mondes virtuels immersifs et partagés où les gens peuvent interagir à diverses fins qui ne seraient pas possibles dans le monde réel.

Mais aujourd’hui le terme metaverse que s’est approprié Facebook avec le lancement de Meta, nouveau nom du groupe, plus en phase avec ses nouvelles ambitions, recouvre des significations nombreuses et souvent floues.  Beaucoup mélangent désormais les concepts de metaverse au sens Facebook, réalité virtuelle et réalité augmentée, alors que ces trois idées sont complètement distinctes.

Le metaverse imaginé par Mark Zuckerberg est une plateforme unique qui pourrait augmenter ou même remplacer l’Internet en mettant d’accord tous les géants du web pour rendre interopérables leurs écosystèmes et accessibles leurs services dans un monde virtuel Facebook, sans que l’on ait à changer d’application.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont, quant à elles, des techniques existantes, notamment dans l’univers des jeux et sur lesquelles s’appuieraient le metaverse.

Metaverse, encore un fantasme ?

En réalité, le metaverse n’existe pas, et la vision de Mark Zuckerberg est pure fiction aujourd’hui. La première version de ce metaverse Horizon world n’a pas séduit et force est de constater que le projet se heurte à un obstacle technologique de taille :  il va encore falloir plusieurs années avant de réussir à mettre au point des lunettes AR légères ou un casque de réalité virtuelle qui se fait oublier.

D’une façon générale la réalisation d’un metaverse se heurte aussi à l’impossibilité technique d’accueillir plusieurs millions de personnes sur une même expérience virtuelle de manière synchrone.

Des questions éthiques se posent aussi. Qui veut d’un metaverse signé Facebook ? Et comment la blockchain peut-elle s’organiser dans un univers à la gouvernance centralisée ?

Pourtant …Le mot est sur toutes les lèvres et le rapport interministériel de la mission exploratoire du metaverse nous met en garde de ne pas jeter le bébé metaversique avec l’eau du bain de Facebook. Les visions marketing réductrices de certains opérateurs privés ne doivent pas masquer l’émergence d’un marché aux multiples technologies potentiellement porteur d’opportunités et de création d’emplois.

La Goldrush du metaverse construira-t-elle un monde enchanteur ?

Reste à nous interroger sur le monde que dessine ce nouveau rapport au numérique. Neutralité des réseaux, protection des données personnelles, identité numérique, harcèlement en ligne, santé physique, addiction, isolement mais aussi exclusion, autant de questions posées par la promesse de ces « multiples vies virtuelles ». Effacer les frontières entre monde réel et monde virtuel remet en question les fondamentaux de notre existence et doit conduire à une réelle réflexion.

Partagez cet article |

Les derniers articles we scan

Recevoir we scan dans votre boîte ?

Agence d’attraction commerciale

51 rue Saint-Charles 78000 Versailles

© 2007 - 2022 we-feed, une marque de stratégies Durables